Retour

sealive

24/02/2020

Le projet SEALIVE a lancé ses activités pour préserver notre planète de la pollution plastique

 

Un nouveau projet pionnier financé par l'Union européenne mettra sur le marché des solutions avancées de plastique d'origine biologique, offrant des alternatives viables aux plastiques à usage unique.

 

Le projet européen SEALIVE a pour objectif de développer des plastiques 100% biosourcés, recyclables et/ou biodégradables pour réduire la pollution marine et terrestre.  En améliorant les propriétés des plastiques biosourcées actuels et en développant de nouvelles solutions à base de biomasse aquatique et de déchets organiques, les solutions développées se substitueront aux plastiques traditionnels. Les nouvelles formulations pourront avoir une durabilité accrue afin d’augmenter leur durée de vie, un meilleur design permettant un recyclage plus efficace ou encore une biodégradabilité contrôlée afin qu'elles se décomposent efficacement après leur utilisation. Huit applications (différent types d’emballages alimentaires, objets à usage unique tels que des couverts biodégradables, et des équipements de pêche) seront testés en grandeur nature et validés par les 24 partenaires du projet dans six régions couvrant l'Europe et l'Amérique du Sud.

Une équipe de plus de 50 scientifiques et industriels s'est réunie lors d'une réunion de lancement à Valence, en Espagne, pour lancer les activités de ce projet de quatre ans. La coordinatrice du projet, Miriam Gallur d'ITENE, a souligné lors de cet événement, qui s'est tenu les 13 et 14 novembre 2019, que: «SEALIVE aura des impacts de grande envergure, non seulement en réduisant la pollution sur terre et dans les mers, mais en offrant également des opportunités inexploitées pour des solutions d'économie circulaire».

Soutenant la stratégie de la Commission européenne pour les plastiques (COM / 2018/028 final), les résultats de SEALIVE contribueront à une meilleure compréhension des barrières techniques, économiques et sociales des applications pour les plastiques biosourcés. Il établira également un cadre de référence solide pour les décideurs politiques afin de faire progresser la législation et de poursuivre les investissements dans ce domaine.

Le projet SEALIVE se déroulera de 2019 à 2023 avec un budget global de 10,5 millions d'euros. SEALIVE  est financé par le programme de financement Horizon 2020 de l'Union européenne. Le consortium SEALIVE rassemble 24 partenaires de 11 pays d'Europe centrale (Autriche, Belgique, République tchèque, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Pays-Bas), d'Europe du Sud (Cyrus, Portugal, Espagne, Italie) et d’Amérique du Sud (Argentine). Il rassemble entreprises et industrie, chercheurs et ONG avec une expérience dans la plasturgie, le recyclage et les biopolymères. SEALIVE est coordonné par ITENE (Espagne).

En savoir +  - Suivrez notre actualité au quotidien