Centre Technique Industriel de la Plasturgie et des Composites

MENU

Les étapes du développement d’un produit plastique industriel

Economie circulaire, Éco-conception

Publié le : 08/07/2021 par Xavier Brochet

Vous souhaitez développer un nouveau produit plastique ou revoir une conception existante ? IPC vous accompagne dans la définition du besoin à la conception des outillages et jusqu’à l’industrialisation. Voici comment se déroule le développement typique d’un produit proposé à IPC en reconception.

1 – Définition du besoin avec le client

Tout développement d’une pièce industrielle, qu’elle soit constituée de plastique ou de n’importe quel autre matériau nécessite au préalable de définir le besoin réel.

La démarche suivie par IPC consiste à faire émerger ce besoin en fournissant au client un cahier des charges standard « à trous ». Ce document est ensuite rempli soit par le client lui-même, soit directement par IPC avec les informations fournies lors d’un échange préliminaire. Tous les critères sont alors passés en revue et hiérarchisés.

Cette démarche typique est rapide à mettre en place, dans les cas de reconception sans difficulté technique.

Exemple : cas simple de reconception

Un client revendeur de matériel a décidé de lancer sa propre gamme de produits. N’étant pas plasturgiste et ne possédant pas de service de développement, il a sollicité IPC pour effectuer une recherche d’antériorité et pour l’accompagner dans sa démarche de fabrication.

Pour limiter les investissements en outillage, IPC a d’abord étudié un produit afin de l’étendre à une gamme. L’évolutivité du produit était ainsi un critère important.

{{cta(‘790f108e-3d49-49ff-9b07-6126e9b4b9f2′,’justifycenter’)}}

 

2 – Proposition d’un concept

Proposition dun concept
À ce stade, IPC a fourni sa vision du cahier des charges et il sollicite l’avis du client. Le client apporte un certain nombre de remarques dont IPC tient compte pour proposer un concept.

Pour ce projet, IPC a travaillé de manière « expérimentale ». Des prototypes ont été lancés à chaque phase du développement, afin de visualiser les défauts du produit.

Cette méthode n’est pas la seule possible, puisqu’IPC a régulièrement recours à des outils de simulation numérique. Pour ce projet, la réalisation des prototypes en fabrication additive était peu coûteuse, car relativement simple à mettre en œuvre. En outre, le recours à la simulation n’était pas nécessaire, car il y avait peu de contraintes mécaniques et pas d’études RDM à valider.

Par rapport au produit initial, le produit proposé par IPC possède les caractéristiques suivantes :

  • Il n’est plus constitué de plastique multicouche : il est monomatière
  • Il est recyclable

3 – Conception des outillages / recherche de sous-traitants

Une fois le concept validé, la conception des outillages a été lancée, en se basant sur des critères technico-économiques.
Le client a pu bénéficier du réseau de fournisseurs d’IPC. L’enjeu était double pour ce projet : trouver des fabricants d’outillage, ainsi que des transformateurs de matière adaptés à son besoin.

IPC a ainsi lancé une recherche de fournisseurs, en parallèle du client, sur la base des recommandations. Le cahier des charges « fournisseurs » était le suivant :

  • le transformateur de matière doit être à proximité géographique du client ;
  • il doit être disponible et présent pendant le développement ;

Le réseau IPC

Réseau IPCLa plupart des transformateurs de matière français sont des bénéficiaires d’IPC. Par ailleurs, IPC et les moulistes se connaissent bien, car nous travaillons régulièrement ensemble sur différents projets. Vous recherchez un sous-traitant ou un partenaire en plasturgie ? N’hésitez pas à nous contacter !

Suite à ces recherches, trois candidats ont ainsi émergé. IPC a ensuite accompagné le client dans son choix final. Concernant la fabrication des outillages, des audits ont été réalisés chez le fournisseur, en présence du client. Cette étape incontournable lui a permis de constater par lui-même le sérieux de ce mouliste.

4 – Phase de préindustrialisation

Si les premiers essais d’industrialisation n’ont pas encore été réalisés à l’heure actuelle, il est probable et souhaitable qu’IPC y participe, afin de continuer à suivre le bon déroulement.

IPC serait alors en mesure de rédiger des notes de retouches si des ajustements sont nécessaires et également de caractériser le produit fini, afin de vérifier le respect du cahier des charges initial.

Au bout de ce processus, le client sera ensuite autonome et en mesure de gérer les interactions avec ses fournisseurs.

 

Et après ?

IPC reste disponible auprès de tous ses clients pour répondre à leurs problématiques et réaliser d’éventuelles analyses de défaillance sur leurs procédés de plasturgie.

Si vous souhaitez aller plus loin et échanger sur votre projet avec nos experts, contactez-nous. Et n’hésitez pas à consulter nos autres études de cas pour découvrir le type de projet sur lesquels IPC accompagne ses clients !

New call-to-action

Institut CarnotRéseau CTIISO 9001 SGS