Projets collaboratifs

Les projets collaboratifs

ont une durée moyenne de 3 ans

IPC est organisé en 3 lignes programmes qui reprennent 3 domaines stratégiques. Ils répondent à la question: "Comment rendre les pièces plastiques plus intelligentes en travaillant sur les process, les matériaux et leur interface?".

IPC s'associe à des consortiums d'industriels dans des projets collaboratifs. Le résultat de ces projets est réservé aux partenaires mais vous trouverez ci-dessous une liste exhaustive de tous les projets collaboratifs en cours avec une fiche récapitulative pour chaque projet mentionnant le titre, l'objectif, les enjeux, la durée, les partenaires, les membres du consortium, le budget...

 

Chiffres clés

Economie circulaire

La chaîne de valeur de la plasturgie doit être acteur d’un changement systémique offrant de nouvelles opportunités. Cela comprend l’exploration de voies de substitution des plastiques pétro-sourcées par de nouvelles matières bio-sourcées non en compétition avec nos ressources alimentaires. L’éco-conception de nos produits doit être développée afin de prendre en compte l’ensemble de leur cycle de vie, en utilisant la matière au plus juste nécessaire (allégement), en garantissant une durabilité accrue (réutilisation, réparation), une revalorisation efficace sans perte de valeur des matières en fin de vie et une augmentation du taux d’utilisation des MPR.

Industrie du Futur

La transformation numérique, poussée par des initiatives comme l’industrie 4.0 en Europe et l’Usine du Futur en France, offre des opportunités qui permettent la création de valeur sur toute la chaine de développement de produits plastiques et composites. Cet axe est ainsi né du croisement des technologies fondées sur la modélisation, l’exploitation de données et les technologies de l’information. 

Produits à haute valeur ajoutée

Les produits à haute valeur ajoutée se doivent d’être non seulement multifonctionnels mais aussi durables pour répondre aux enjeux économiques, sociétaux et environnementaux actuels. Ce sont des plastiques intelligents intégrant notamment de l’électronique pour interagir avec leur environnement ; des composites intelligents instrumentés pour assurer la surveillance de l’intégrité structurelle. Cela passera également par la fonctionnalisation de surfaces pour apporter des propriétés spécifiques, (antimicrobiennes ou hydrophobes),  mais aussi, par la fonctionnalisation des matériaux pour notamment augmenter leur conductivité, leur tenue aux conditions extrêmes ou leur capacité d’auto-adaptation.