Projets collaboratifs

Les projets collaboratifs

ont une durée moyenne de 3 ans

IPC est organisé en 6 lignes programmes qui reprennent 6 domaines stratégiques. Ils répondent à la question: "Comment rendre les pièces plastiques plus intelligentes en travaillant sur les process, les matériaux et leur interface?".

IPC s'associe à des consortiums d'industriels dans des projets collaboratifs. Le résultat de ces projets est réservé aux partenaires mais vous trouverez ci-dessous une liste exhaustive de tous les projets collaboratifs en cours avec une fiche récapitulative pour chaque projet mentionnant le titre, l'objectif, les enjeux, la durée, les partenaires, les membres du consortium, le budget...

 

Chiffres clés

Matériaux fonctionnels avancés

La ligne programme « Matériaux fonctionnels avancés » s’articule autour de cinq axes de recherche : l’allègement, les matériaux performants, les matériaux « intelligents » (sensibles, actifs adaptatifs), les matériaux sûrs et les matériaux bio-sourcés. Elle s’appuie sur différents domaines de compétences intégrant l’ingénierie des surfaces et des interfaces, la mise en œuvre de multicouches, la formulation, les mélanges et les composites.

Procédés de fabrication alternatifs

La Ligne Programme « procédés de fabrication alternatifs » a pour objectif de développer des procédés innovants en rupture par rapport aux procédés de fabrication conventionnels. Elle se découpe en 3 grands axes : les nouvelles technologies pour la réalisation d’outillages dont la fabrication additive, l’adaptation et la qualification des matériaux métalliques et polymères pour la fabrication additive et la réalisation de pièces structurelles polymères et composites haute cadence en fabrication additive. Les applications de cette ligne programme concernent la réalisation d’outillages pour la mise en forme des polymères et composites et la fabrication de pièces directes de pièces polymères et composites.

Procédés de Fabrication haute valeur ajoutée

La ligne programme « procédés à haute valeur ajoutée » s’articule autour de deux axes majeurs, les procédés et outillages avancés, et les technologies pour la réplication de micro ou nano structures en injection ou roll to roll. Les thématiques adressées permettront de proposer des moules intelligents, optimisés, multifonctionnels ; d’assister à la réalisation de thermosheet hautes performances dans le domaines des composites TP ; ou de permettre le développement des procédés technologiques permettant la fonctionnalisation de surfaces TP par structuration.

Technologies pour produits intelligents

La Ligne Programme « Technologies pour Produits Intelligents » vise à développer des procédés innovants pour l’apport de fonctionnalités aux pièces plastiques et composites, en particulier via l’intégration d’électronique. Elle se découpe en 3 grands axes : les technologies pour dispositifs microstructurés et communicants, le surmoulage d’électronique imprimée, et les structures composites instrumentées. 
Les procédés couverts par cette ligne programme incluent notamment les technologies 3D-MID (Moulded Interconnect Devices), les procédés de surmoulage et d’interconnexion d’électronique imprimée, les technologies d’intégration d’électronique dans les structures composites.

 

Éco-Plasturgie

La ligne programme « EcoPlasturgie » s’articule autour de contribuer à accroître la quantité de plastique recyclé utilisés par les transformateurs en travaillant sur l’amélioration et l’optimisation des matières recyclées ; anticiper les méthodes de recyclage des produits à venir, en lien avec « Technologies pour produits intelligents » ; contribuer à diminuer l’impact des rebuts de production par leur réutilisation et/ou leur valorisation.

 

Industrie numérique

L'ambition de l'industrie numérique est d’accompagner l’industrie dans l'ère du numérique avec pour objectif d'en tirer le meilleur parti.

Ainsi, la Ligne Programme «Industrie numérique » a pour vocation d’utiliser et développer des outils numériques comme levier de croissance pour la plasturgie et les composites sur 3 aspects :

  • La modélisation procédé – matière
  • La production zérodéfaut
  • La fabrication flexible

Agroalimentaire

Dans la continuité des opérations engagées par 3S’inPACK, IPC, suite à l’intégration de cette structure, a mené à terme des projets portant sur la performance technique et environnementale des entreprises sur trois aspects :

Diagnostic global (SOBRIAA), Valorisation de co-produits (OAT GAM) et Méthanisation (VALORMAP). En participant à ces projets IPC a pu ainsi acquérir et mettre en place des méthodologies et développer de nouvelles méthodes analytiques qui pourront être reproduites dans d’autres cadres, projets collaboratifs ou prestations