SEALIVE

Strategies of circular Economy and Advanced biobased solutions to keep our Lands and seas alIVE from plastics contamination

 

Projet financé par :

Ce projet a reçu un financement du programme de recherche d’innovation Horizon 2020 de l’Union Européenne dans le cadre de la convention de subvention N°862910.

 

Description du projet 

Afin de réduire la pollution plastique sur terre et en mer, l’Europe entend mettre en place des pratiques commerciales durables, compatibles avec les principes de l’économie circulaire. Dans ce cadre, l’utilisation de matériaux organiques (bioplastiques) ou dégradables (biodégradables) est encouragée. Le projet SEALIVE, financé par l’UE, propose des stratégies circulaires avancées destinées à prévenir ou à limiter significativement la pollution. Sa solution sera testée à Chypre, au Danemark, en France et en Irlande. Elle sera développée dans le cadre de normes de recyclage, de biodégradabilité et de compostage pour les systèmes avancés. Le projet a pour objectif de mettre au point des techniques de circularité et des solutions de fin de vie qui soutiendront la production durable de plastiques d’origine biologique. Ses propositions seront testées dans le cadre de huit cas d’étude représentant un potentiel de pollution élevé sur terre et en mer.

 

Objectifs 

Le projet SEALIVE (2019-2023), financé par le programme Horizon 2020 de l’Union Européenne et coordonné par ITENE, vise à démontrer des stratégies circulaires innovantes pour les plastiques biosourcés dans des applications terrestres et maritimes.

 

Enjeux 

Un million de bouteilles en plastique est acheté chaque minute, cinq mille milliards de sacs en plastique à usage unique sont utilisés chaque année dans le monde, ce qui se traduit par plus de 300 millions de tonnes de déchets en plastique chaque année.

La part de marché mondiale des plastiques biodégradables et biosourcés est plutôt faible, et les plastiques conventionnels dominent clairement le marché. Par conséquent, il existe un besoin d'augmenter l'applicabilité et la production de ces matériaux pour contrebalancer les matériaux à base de pétrole.

Le simple remplacement du plastique à usage unique par d'autres matériaux à usage unique ne conduit pas spécifiquement à des modes de production et de consommation plus durables. Une approche spécifique couvrant toute la chaîne depuis la conception, l'utilisation et le recyclage, et même en tenant compte de l'éducation des consommateurs, est nécessaire.

Dans ce contexte, l'objectif et le défi du projet SEALIVE est de faire face à cette situation avec des solutions innovantes. Avec 24 partenaires tels que des fournisseurs de matières premières, des transformateurs, des industriels, des recycleurs, des experts politiques, d'organismes de certification et d'ONG, les ambitions du projet SEALIVE est de promouvoir l'utilisation des biomatériaux dans le cadre de l'économie circulaire.

Grâce aux stratégies d'engagement social, les principales parties prenantes participeront à tous les aspects des nouvelles chaînes de valeur du plastique d'origine naturelle tout en visant la réduction de la contamination plastique sur terre et en mer. Cela contribuera également à la création d'emplois au niveau de l'UE.

Pour atteindre cet objectif, SEALIVE développera des solutions durables basées sur de nouveaux plastiques biosourcés, produits avec des technologies de pointe, à savoir :

  • De nouveaux plastiques biosourcés aux propriétés avancées (mécanique, thermique, durabilité contrôlée, biodégradabilité améliorée) et résultant de la conversion de la biomasse aquatique photosynthétique, des déchets organiques et de nouvelles voies chimiques.
  • Des techniques de recyclage et des technologies de pointe de compoundage et d'extrusion permettront de répondre aux exigences des produits du marché (techniques et économiques).
  • Solutions de fin de vie grâce au développement de nouvelles techniques de tri, d’incorporation de marqueurs fluorescents pour suivre la traçabilité du produit et de compostabilité et dégradation marine.

De nouvelles solutions à partir de bioplastiques seront validées avec 8 applications finales (cas d'utilisation) à fort potentiel afin de réduire la pollution des sols et des milieux aquatiques dans cinq territoires différents.

Enfin, pour garantir les innovations et les stratégies définies dans le projet SEALIVE, tous ces développements seront soutenus par des actions politiques, prénormatives et de formation dans plusieurs pays européens.

 

Partenaires 

Un consortium de 24 partenaires de 11 pays européens a été mis en place pour atteindre ces objectifs.

ITENE (Espagne) . IPC (France) . Sigma Clermont (France) . IEEP (Belgique) . CEA (France) . OWS (Belgique) . SEABIRD (France) . ISOTECH (Chypre) . INTRIGO (Irelande) . NTT (Italie) . Austrian Standards International (Autriche) . URBASER (Espagne) . CITTADINI (Italie) . PELLENC (France) . Université Tomas Bata (République Tchèque) . Greenovate (Belgique). CNG Emballages (France) . Venvirotech (Espagne). BIO4PACK (Allemagne) . Total Corbion PLA (Pays-Bas) . IBERCONSA (Espagne) . Poligal (Portugal) . SP Berner (Espagne) . AKTI (Chypre)

                                                

 

 

Evènements& actualités

2
novembre

2020
Ouvert à tous

100% digitale

Réparer ou régénérer l'humain : Quels enjeux scientifiques, économiques, de santé et sociétaux ?

Dernières places disponibles!

Découvrir
Économie circulaire : IPC, partenaire privilégié des PME & TPE  éligible au financement Orplast pour accélérer la transition écologique
Communiqué de Presse

Actualité - 21.10.2020

Économie circulaire : IPC, partenaire privilégié des PME & TPE éligible au financement Orplast pour accélérer la transition écologique

Lire la suite
Innovation : passez à la vitesse supérieure

Actualité - 25.08.2020

Innovation : passez à la vitesse supérieure

Lire la suite